RobinBerjon

Le livre homothétique n'existe pas

Fiction

Essay |

On peut faire confiance à la filière de l'édition pour bien choisir ses mots. Homothétique. Le vocable est peu courant. Mon respectable Dictionnaire historique de la langue française n'en fait pas état. Au Dictionnaire des mathématiques figure bien un article, mais je ne pourrais le citer ici sans devoir vous parler aussi d'espace affine, de corps commutatif, d'endomorphisme et d'automorphisme, et de von Koch — l'ensemble étant moins sexy qu'il ne sonne. Cet usage est donc novateur; il s'agit ici de décrire les livres électroniques reproduisant à l'identique des œuvres imprimées, tout en admettant quelques enrichissements, le filigrane de l'idée voulant que la transposition numérique n'apporte à elle seule aucun changement. C'est là une belle histoire qu'il s'agit de classer au rayon fiction.

Si l'on pourrait accepter cette idée pour le cas d'un livre scanné et reproduit sous forme purement statique, ce cas n'existe pas dans la pratique. En effet, ces fameux “enrichissements”, en s'ajoutant les uns aux autres, finissent par en faire un objet à part. Il est d'ailleurs tout à fait imaginable qu'une personne ne pratiquant pas le livre électronique puisse le penser homothétique; mais cette illusion se délite à l'usage.

Récupérer ses annotations personnelles directement dans un fichier plutôt que de parcourir le livre page à page pour les recopier. Recopier les passages surlignés sans craindre de faute de saisie. Rechercher cette phrase qui paraît soudainement pertinente mais dont on ne sais plus où on l'a lue. Partir en vacances sans louer un semi-remorque. Parcourir gratuitement les premières pages d'une lecture potentielle depuis le fond de son lit et décider de l'acheter dans le métro. Changer la taille de police pour se libérer des occasionnelles folies typographiques des éditeurs, voire jouer à “Serif, fais-moi peur!” Consulter une notion floue dans Wikipedia sans perdre sa page. Pris individuellement ces enrichissements ne changent que peu de choses, pris ensemble c'est une nouvelle action de lecture qui prend corps. Il y a de ça quelques semaines j'ai posé le doigt sur un mot inconnu dans un magazine dans le but d'en faire apparaître la définition. Un magazine papier.

Il faut avouer que ce concept d'homothétie a ses cotés pratiques. Vous écrivant ici dans mon bloc-notes homothétique je me dis que La Poste devrait percevoir sa part de ces cartes postales homothétiques que sont les SMS et qu'il faudrait un meilleur choix de pression à ce comptoir homothétique qu'est Twitter. Si l'on transpose l'idée dans le domaine juridique, je contesterai tout excès de vitesse au motif que j'étais homothétiquement sous la limite. On en verrait alors des vertes et néanmoins homothétiquement mûres, n'oublions donc surtout pas qu'avec des homothéties, on mettrait Paris en bouteille. Littéralement.

Débattre sur le prix du livre numérique est bien précoce — sans même parler de légiférer. Bien qu'il soit tentant de vouloir retirer le coût du papier et de l'impression des ebooks, si l'on prend la liste des avantages cités plus haut, du point de vue d'une comparaison utilitaire stricte de produit à produit, il serait logique que le livre électronique soit plus cher que sa contrepartie papier (et de fait, au choix, je paierais plus pour celui-là). Vouloir fixer une politique de prix sans aucun recul sur les changements d'usage c'est se donner la garantie de ne pas avoir l'agilité pour réagir à ceux-ci quand ils deviendront visibles.

Ce changement n'est pas de l'ordre de celui qu'a amené le mobile et qui fait qu'on ne sait plus aujourd'hui comment on parvenait à se donner rendez-vous il y a de ça 15 ans, ou de celui du télégraphe qui en rendant la communication instantanée sur de grandes distances a donné naissance à la météorologie. Mais il est là, et ce nouveau mode de lecture se doit d'amener son lot d'évolutions dans la filière concernée. C'est bien là que l'on trouve la source de ce nouvel usage de l'homothétie: établir la primauté de l'imprimé, et surtout maintenir le statu quo des acteurs de l'édition. Comme on l'a constaté dans bien d'autres domaines, un changement technologique de ce type redistribue la donne, ce qui gène naturellement ceux qui se trouvaient en bonne place dans l'écosystème existant. On sait aussi que quand ceux-ci s'affairent à maintenir les choses en l'état plutôt que de se préparer à la nouvelle configuration de leur monde, ils se font dévorer par de nouveaux acteurs (Amazon, Google, Apple ont de belles longueurs d'avance). Enterrer cette notion d'homothétie est donc un premier geste à accomplir pour sauver l'édition de ses propres aveuglements.