RobinBerjon

Un RSS pour les études d'impact de l'Assemblée Nationale

Agence du Patrimoine Immatériel en Exil

Essay |

Il y a quelques mois, le site de l'Assemblée Nationale s'est vu ajouter une page listant les projets de loi dont les études d'impact sont actuellement ouvertes aux contributions. Les internautes peuvent y consulter un dossier et y déposer une contribution. C'est très limité, on ne sait pas très bien à qui l'on s'adresse, il n'y a pas vraiment de voie de retour ni de place pour le débat mais ne boudons pas: c'est déjà un (tout petit) pas en avant.

Seulement voilà: pas de fil RSS. Le seul moyen de se tenir au courant des nouveautés est de consulter la page chaque jour. L'AN publie bien plusieurs fils RSS, mais pas pour ces études d'impact.

Alors comme c'est malheureusement souvent le cas quand on fait face aux données publiques françaises je suis allé chercher ma boîte à outils des années 1990 et me suis prêté à un petit exercice de ce qu'on appelait alors le screen scraping (littéralement du "grattage d'écran"). À savoir: une méthode consistant à écrire un petit programme un poil bête et brutal capable d'aller extraire des données qui n'ont pas été publiées pour être réutilisées. Ça faisait longtemps que je n'avais pas eu à faire ça, ça me rend un brin nostalgique.

Mais bref, pour ceux qui veulent, inscrivez-vous au fil RSS résultant (pour les geeks: en fait c'est de l'Atom, mais ça fait partie du genre de précision qu'il vaut mieux savoir oublier pour garder ses amis).

Cette approche étant par nature extrêmement fragile, je ne te fais, chère lectrice, cher lecteur, aucune promesse quant à sa résilience, authenticité, ou permanence. C'est juste une rustine de plus en attendant que l'État décide de remplir ses devoir de transparence et d'information.